Détection et intervention précoces

Détection précoce

La détection précoce vise à établir le plus tôt possible un contact avec la personne dont la capacité de travail est restreinte pour des raisons de santé et dont l'affection risque de devenir chronique. Cette mesure permet à l'AI :

  • d'intervenir rapidement,
  • d'agir dans une perspective de prévention,
  • de trouver des solutions pour le maintien en emploi.

La détection précoce s'adresse aux personnes qui sont menacées d'invalidité, dès l'âge de 13 ans et sous certaines conditions.

Le cas d'une personne est communiqué à l'Office AI par le biais d'un formulaire de communication. Sont habilités à communiquer le cas :

  • La personne assurée ou son représentant légal,
  • Les membres de la famille faisant ménage commun avec la personne assurée,
  • L'employeur de la personne assurée,
  • Le médecin traitant et le chiropraticien de la personne assurée,
  • L'assureur d'indemnités journalières en cas de maladie,
  • L'assureur-accidents,
  • Les institutions de prévoyance sociale,
  • L'assurance militaire,
  • Les services cantonaux chargés du soutien à l'insertion des jeunes et chargés de favoriser la réadaptation professionnelle.

La personne assurée doit être informée de la communication de son cas. La communication n'est pas une demande AI.

Si nécessaire, un entretien aura lieu, afin d'informer la personne assurée du but de la détection précoce, et d'analyser la situation médicale et socioprofessionnelle de la personne assurée. Toutefois, lorsque la personne assurée, sans motifs valables, ne donne pas suite à l'entretien de détection précoce, le dossier est clos.

Dans un délai de 30 jours qui suit la communication, l'Office détermine si des mesures d'intervention précoce sont indiquées. Dans l'affirmative, la personne est invitée à déposer une demande AI.

Intervention précoce

Dès qu'une demande AI est déposée, la personne entre dans la phase d'intervention précoce et on pourra lui proposer, sur une durée de maximum 12 mois, un programme visant à lui faciliter l'accès à une formation professionnelle initiale, à soutenir son entrée sur le marché du travail, son maintien au poste ou sa réinsertion professionnelle.

La rapidité d'intervention peut selon les circonstances prévenir une altération de l'état de santé et empêcher que des personnes ne soient complètement ou partiellement exclues du monde du travail.

MesuresExemples
Adaptation du poste de travailChaise adaptée et réglage de la hauteur du poste de travail.
Cours de formationCours de bureautique (Excel, Word...)
Conseils et suiviConseils prodigués tant aux personnes atteintes dans leur santé, à leurs médecins, aux employeurs, etc. 
PlacementMaintien dans l'entreprise à un autre poste, plus adapté.
Orientation professionnellePassage dans différents ateliers d'un centre spécialisé afin de définir un but professionnel.
Réadaptation socioprofessionnelleStage dans un organisme spécialisé à temps très partiel et augmentation graduelle du temps de travail et du rendement.
Mesures d'occupationStage en entreprise pour rester actif en attendant de trouver un travail ou une formation.

Contact

032 952 11 11
ai(at)ccju.ch

Archives des actualités

Bases légales

Liens utiles

Confédération
Divers

Questions fréquentes - Assurés

Questions fréquentes - Employeurs

Agences communales AVS