COVID-19 - Situation des prestations de l'AI

08.07.2020

AUX BENEFICIAIRES DE PRESTATIONS DE L'AI

Indemnités journalières dans le cadre des mesures de réadaptation

Si la mesure prévue n’a pas pu être mise en œuvre, qu’elle soit interrompue en raison de la fermeture du centre de formation, en raison d’une quarantaine à titre préventif ou pour toute cause de maladie, les indemnités journalières seront versées aux personnes assurées. Cette règle est valable, que la décision d’octroi ait été rendue avant les mesures mises en place par le Conseil fédéral ou après. Pour les personnes assurées dont le processus de réadaptation est clair mais qu’il ne peut pas être poursuivi en raison de la situation extraordinaire actuelle, le droit à des indemnités journalières AI est ouvert, pour autant qu’aucun autre organisme n’alloue déjà des prestations. Ces règles sont abrogées le 30 juin 2020.

 

Allocation pour mineur impotent

Si en raison de la situation extraordinaire actuelle, le service de soins à domicile n’est plus en mesure de fournir ses prestations et que ce sont les parents qui les suppléent, ces derniers doivent nous le signaler via le formulaire de contact. Cette règle est abrogée le 30 juin 2020.

 

Orthodontie/chirurgie maxillo-faciale

Etant donné que les hôpitaux et les chirurgiens-orthodontistes indépendants ont été contraints de limiter leurs activités et que certaines interventions n’ont pas pu avoir lieu à la date prévue, une prolongation de la prise en charge est possible au-delà du 20ème anniversaire. Il faut toutefois que l’intervention soit pratiquée dans les 6 mois suivant la fin de la situation extraordinaire, soit jusqu’au 31 octobre 2020.

 

Contribution d’assistance

Interruption de la fréquentation d’institutions, écoles spéciales, ateliers ou foyers de jour

Lorsqu’un/une bénéficiaire de la contribution d’assistance qui fréquente une institution/école spéciale, un atelier ou un foyer de jour doit rester à domicile (fermeture de l’institution, maladie, quarantaine), le nombre d’heures d’assistance accordées peut être augmenté. Pour ce faire, le nombre de jours passés en institution sera adapté. A préciser que cette mesure et les modifications sur le droit aux prestations ne sont valables que pour la durée de la situation extraordinaire liée au COVID-19 et que l'ancienne décision sera ensuite rétablie. Cette règle est abrogée le 30.06.2020, mais les situations particulières doivent être signalées via notre formulaire de contact.

 

Maladie du bénéficiaire ou des assistants

Si le bénéficiaire est particulièrement vulnérable et renonce au travail des assistants par crainte d’une infection au COVID-19 ou si les assistants sont malades ou en quarantaine, des dispositions particulières sont prévues aussi longtemps que l’ordonnance sur les pertes de gain COVID-19 reste valable. Si vous êtes concernés par cette situation, nous vous invitons à nous joindre via notre formulaire de contact.